avis-chirurgie-esthetique

Bon nombre de stars hollywoodiennes ont adopté cette technique pour avoir une nouvelle poitrine bonnet C.  Mais si les implants en silicone font fureur, ils ne suscitent pas l’engouement de toutes les femmes. Certaines s’estiment heureuses avec leurs seins fanés et leur culotte de cheval naturel. D’autres se doutent des risques qu’ils peuvent engendrer, sur leur bénignité et leurs effets secondaires.  En effet, une opération chirurgicale n’est pas sans risque. Tour d’horizon sur les effets de cette intervention plastique.

Quels sont les risques à encourir avec la chirurgie esthétique ?

Même si l’encadrement de cette technique est de plus en plus perfectionné, des complications peuvent survenir. En premier lieu, toute intervention chirurgicale nécessite le recours à l’anesthésie. Or, certaines femmes peuvent en être allergiques. Elles vont avoir des éruptions cutanées. Dans des cas sévères, un décès peut être même enregistré. Il y a également l’hémorragie interne causée par le moindre effort. Si la patiente saigne légèrement, le saignement peut disparaître d’elle-même. Mais si cela continue, le chirurgien se voit obligé de rouvrir l’entaille. Des cas comme l’infection postopératoire peuvent également arriver quelques jours après l’intervention. Une nouvelle hospitalisation s’impose alors.

Avant de choisir la modification de son apparence extérieure, il importe ainsi de s’assurer de la compétence du chirurgien. Mieux vaut ne faire appel qu’à un professionnel ayant une autorisation délivrée par l’ordre des médecins.

Pour en revenir à la technique d’implants mammaires qui a vu le jour en 2002 en France, on dénonce le gel de silicone comme la cause des pathologies rhumatologiques telles que la polyarthrite. Mais les expériences qui ont été menés jusqu’ici ont montré la bénignité du produit. Le risque d’éclatement des poches en plastique a aussi été jugé mince. Quant à l’appréhension d’une apparition de cancer de sein suite à l’implantation de prothèse mammaire, les chercheurs n’ont décelé aucun risque de cancer chez les porteuses d’implants. En revanche, celles qui s’exposent souvent au soleil peuvent souffrir de cancers de peau superficiels. Il en est de même pour les personnes qui ont fait disparaître les rides ou les culottes de cheval. Elles doivent éviter les expositions longues au soleil.

chirurgie-esthetique

Les autres risques psychologiques

Outre les problèmes éventuels de complications  (saignement interne, cicatrisation difficile, beauté physique qui ne convient pas à la quête de la patiente…), il y a également d’autres facteurs à considérer lors du recours à la chirurgie plastique. En effet, si cette technique s’avère bénigne dans la majorité des cas des personnes opérées, elle pourrait provoquer aussi l’aggravation d’un trouble psychologique d’une personne (dépression etc. ) qui en est déjà atteint avant l’opération. Il arrive que la patiente qui a subi l’intervention ne soit pas bien dans sa peau dans sa nouvelle image, elle commence alors à répéter l’opération. Or, ce risque d’addiction pourrait conduire à des complications plus graves. En dehors de cette éventualité, la patiente doit également se préparer aux changements sensoriels autour de la zone opérée, surtout pour les implants mammaires. Pour conclure, rappelons que les problèmes survenant après cette intervention dépendent de l’état général de la personne (son obésité, son habitude alimentaire, son âge, son usage de médicaments etc) et de la compétence du chirurgien.